Camille Blanc, maire d’Evian-les-bains

0

Camille Blanc (1912 – 31 mars 1961) a été maire d’Evian après la guerre de 39-45, pendant 12 ans. Il est propriétaire de l’hôtel Beau Rivage à proximité de l’hôtel de ville. Pacifiste, il est mort assassiné par l’OAS pour avoir proposé qu’Évian accueille la conférence pour la paix et l’indépendance de l’Algérie.

Résistant

Camille Blanc a été résistant pendant la guerre de 1939-1945. Il fait parti du Comité de libération.

Maire d’Evian

Membre de la SFIO (socialiste), Camille Blanc est devenu maire d’Évian-les-Bains en 1945, à 33 ans et président de la commission administrative (1945-1961). Il a été réélu en 1947, 1953 et 1959.

Il entreprend de nombreuses démarches pour organiser des conférences à Evian et inviter les organisateurs «de congrès » dans la cité des eaux d’Evian.

Il a fait bâtir des équipements municipaux dont l’hôpital qui porte son nom et le palais des congrès d’Évian-les-Bains qui porte le nom de Palais des festivités.

Assassinat

Vidéos de l’INA

Décorations

  • Croix de guerre
  • Médaille de la résistance
  • Médaille de la reconnaissance française
  • Chevalier de la légion d’honneur ( à titre posthume)
  • Cité à l’ordre de la nation

Ouvrages à consulter :

A propos de l'auteur

Cité d'Evian est un projet rédactionnel de médiation citoyenne. Il est conçu dans une démarche contributive de développement des initiatives et des projets, visant à concilier objectifs économiques et mieux vivre ensemble.

Réagir