Hôtel du Parc – ancien hôtel du Châtelet

0

Le lieu n’est plus un hôtel. Il a été réaménagé en appartements de standing. Il aura été celui de fortes ambitions. Ceux qui l’ont construit ont fait bâtir à l’époque le plus prestigieux hôtel d’Evian. Mais le rêve n’a pas tenu. La chute a été terrible, jusqu’en prison pour certains : publicité mensongère, escroquerie… La concurrente, la société des eaux d’Evian, a eu la dent dure, intraitable.

Il fait se situer à l’époque où le thermalisme était en plein essor. Nous sommes en 1907. L’économie évianaise ne se jouait plus autour de ses vignobles. C’était déjà quasiment terminé. On ne venait plus à Evian pour déguster aussi le bon vin léger tant vanté pourtant quarante ans plus tôt. Il faut dire que les vignes d’Evian étaient elles-mêmes au plus mal. Le phylloxera venu des Etats-Unis frappaient les vignobles français.

Dans ce contexte, on puisait partout où l’on pouvait. On vantait les sources, secrètement. L’eau commençait à valoir de l’or. Des actionnaires s’étaient regroupés pour créer une société avec une grande ambition. La source du Châtelet a été déclarée alcaline et ses propriétaires se sont lancés dans une aventure qui conduira certains en prison.

En 1911, l’architecte Jules Lavirotte fait les plans des établissements du Châtelet (hôtels, tennis, navette…) dont l’hôtel avenue des grottes, devenu hôtel du parc, accueillera les négociations pour la conclusion des accords de paix en Algérie.

En 1925, un conflit oppose la société du Châtelet à la société des eaux minérales d’Evian qui exploite la source Cachat (aujourd’hui Danone). La première accuse l’autre de « faire disparaître des sources ». L’affaire se retourne et la société du Chatelet est accusée de conditionner des eaux non conformes. Un scandale éclate. Les dirigeants de la société du Châtelet sont condamnés à de la prison ferme et c’en est fini pour eux : l’agrément de la source est retiré (cf.Le thermalisme dans le grand sud-est de la France, par Marc Boyer, Presse universitaire de Grenoble 2005 p. 275).

En 1926, l’hôtel du Châtelet devient l’hôtel du Parc.

En 1962, le 18 mars, l’hôtel du parc est le théâtre de la signature des accords d’Evian pour la paix en Algérie.

L’hôtel du parc, tout comme celui de Thonon-les-bains, est aujourd’hui un ensemble d’appartements de standing.

Hôtel du Parc – ancien hôtel du Châtelet

A propos de l'auteur

Cité d'Evian est un projet rédactionnel de médiation citoyenne. Il est conçu dans une démarche contributive de développement des initiatives et des projets, visant à concilier objectifs économiques et mieux vivre ensemble.

Réagir