Les maires d’Evian et d’Evian-les-bains

3

Voici les maires d’Evian et d’Evian-les-bains et les liens entre la commune et ces personnalités. Dès que c’est possible, une biographie est établie. N’hésitez pas à nous apporter des informations afin d’augmenter ce travail de mémoire :

Les maires trouvés sur des archives par Cité d’Evian :

  • .. – 1793 .. : Philippe de Blonay – 1er maire d’Evian après l’invasion du duché de Savoie par les troupes françaises en 1792 et son incorporation à la République Française. Elle devient le département du Mont-Blanc qui consacre l’annexion de ce territoire jusqu’en 1814-1815
  • .. – 1807 .. – : Thiébaud – (médecin) – cité par Françoise Breuillaud-Sottas Evian aux sources d’une réussite (1790-1914). Ed. Le vieil Annecy. 2008, p. 31 (Charles-Antoine – arrivé à Evian en 1750 pour y exercer la médecine à la demande de Blonay et donc n’avait pas moins de 77 ans en 1807. Il est dit mourir très âgé –  ou son fils Charles François Thiébaud – un peu jeune à ce moment là : né en 1783 mort à Evian en 1840), pharmacien – membre du collège électoral du département du Léman en 1811.
  • .. – 1811 – ..: Joseph Bugniet (1768-1827)  – est-ce à lui que la rue Bugnet a été dédiée, parce qu’il aurait été donateur le 5/09/1849 de biens pour établir un nouvel asile de vieillards (la solidarité n’étant pas encore une pratique d’Etat et des collectivités ? – retrouvé par www.citedevian.fr en fouinant sur l’Annuaire du Département du Léman pour l’année 1811. L’hospice est ouvert en bas de la rue de Clermont au même lieu que le Palais Lumière.
  • 1814 : Louis-François de Blonay – avec le traité de Paris, suite à l’abdication de Napoléon, le 30 mai 1814, la Savoie est partagée entre la France et les états Sardes (Royaume de Sardaigne, ou Piémont-Sardaigne), avant d’y être entièrement rattachée le 20 novembre 1815. Evian-les-bains bascule toutefois avec la première partie du département (dite Haute-Savoie) dans les Etats Sardes (Haute-Savoie).

Les maires mentionnés sur la liste officielle communiquée par la ville d’Evian :

  • 1860 à 1869 : Gaspard Folliet – docteur-médecin (rue Edouard et Gaspard Folliet)
  • 1869 à 1878: Louis Joseph Ennemond de Blonay (1838-1878) (quai baron de Blonay)
  • 1878 à 1881 : Edouard Andrier (notaire)
  • 1882 à 1884 : Eugène Briguet
  • 1884 à 1889 : Albert Duplan
  • 1889 à 1892 : Grivel François Jacobé (1864-1922) Hôtelier ??
  • 1892 à 1900 : Charles Albert Besson, directeur de la Société des Eaux minérales (quai Charles Albert Besson)
  • 1900 à 1908 : Michel Richard
  • 1908 à 1910 : Jean Giletto
  • 1910 à 1912 : Grivel François Jacobé (1864-1922) Hôtelier ??
  • 1912 à 1916 : Charles Clerc (notaire)
  • 1916 à 1919 : Jacques Goy (faisant fonction)
  • 1919 à 1925 : Jacques Goy
  • 1925 à 1929 : Gustave Goy
  • 1929 à 1939 : Paul Léger – instituteur (quai Paul Léger)
  • 1939 à 1941 : Jean Léger (avenue Jean Léger)
  • 1941 à 1944 : Pierre Baud
  • 1944 à 1945 : Jean Léger, résistant fusillé en juillet 1944
  • 1945 à 1961 : Camille Blanc, hôtelier, assassiné par l’OAS pour son soutien à l’initiative de paix et d’indépendance en Algérie
  • 1961 à 1971 : Jean Combet
  • 1971 à 1977 : Jacques Foch
  • 1977 à 1995 : Henri Buet (square Henri Buet – fontaine musicale)
  • 1995 à ce jour : Marc Francina, conseiller financier d’une banque régionale, conseiller municipal d’Évian-les-Bains à partir de 1977, élu maire en 1995),

 

Annuaire du Département du Léman pour l'année 1814

Annuaire du Département du Léman pour l’année 1814

Les maires d’Evian avant la révolution à nos jours

A propos de l'auteur

Initiateur de la médiation professionnelle et du droit à la médiation, auteur de Pratique de la médiation professionnelle (ed. ESF) ; Et tu deviendras médiateur et peut-être philisophe (ed. Médiateur) ; Code de la médiation (ed.Médiateur)

3 commentaires

  1. Dans la rubrique des gens qui font la ville d’Evian, il n’y a aussi les commerçants, les sportifs, les animateurs des associations, … faites les connaître en proposant à notre rédaction un résumé de leur bio 😉

  2. Bonjour
    Dans votre liste de maire, pourquoi n’avez-vous pas mis en face de jean LEGER , résistant fusillé en juillet 1944 , ni signalé en face de paul LEGER ( QUAI PAUL LEGER ) ?

    • Rédaction de Cité d'Evian on

      Merci de votre contribution, validée. Concernant Jean Léger, ce qui m’avait fait hésité, c’est l’exécution en 1944 et la mention officielle qu’il a été maire jusqu’en 1945. Je voulais vérifier, mais je n’ai pas eu de documentation pour le faire. Quant au quai Paul Léger, c’est un oubli. Merci encore.

Réagir