Le Palais Lumière et ses allégories des quatre sources

0
Anciens thermes devenus Palais Lumière

Anciens thermes devenus Palais Lumière

L’institut hydrothérapique d’Evian-les-Bains était dit Thermes d’Evian-les-Bains et aussi Palais des Bains. Il est situé 15 quai Charles Albert Besson (maire d’Evian 1892 à 1900). La municipalité conduit sa restauration et le nomme Palais Lumière, espace culturel d’Évian-les-Bains. Elle rend ainsi hommage d’une manière indifférenciée à la famille Lumière qui s’était installée dans la villa voisine devenue l’hôtel de ville.

Le Palais Lumière et ses allégories des quatre sources : 4 allégories aquatiques

C’est une curiosité à côté de laquelle de nombreux Evianais passent. Non, il ne faut pas nécessairement retenir que les thermes d’Evian-les-bains sont l’oeuvre de l’architecte Ernest Brunnarius. Détail encore qu’ils ont été construits sous le mandat municipale de Michel Richard (maire de 1900 à 1908). Anecdote qu’en raison d’un accident survenu à Albertville, c’est l’architecte Jean-Albert Hébrard qui a achevé le suivi des travaux. C’est de ce qui est à l’intérieur dont il s’agit ici : l’hommage aux sources d’Evian… On connait la source Cachat, mais il en est d’autres moins connues…

Ce projet d’établissement thermale a été conçu en 1900. On peut savoir aussi que les ornementations en céramique de la façade et des carreaux émaillés des piscines et les cabines de bains ont été réalisés par Alexandre Bigot. Ci-dessous, des images présentant les quais à différents moments de la construction des édifices, dont avant la construction des thermes devenus Palais Lumière.

 

Mais revenons un peu en arrière. Lorsqu’on franchit le seuil de ce lieu somptueux, arrivé dans le grand hall, quatre allégories nous accueillent. Louis Charles Beylard (1843-1925) les a sculptées. La source dite Cachat, la source Bonnevie, la source de Clermont, et la source des Cordeliers.

 

Les peintures du vestibule sont de Jean Benderly.

La maîtrise d´ouvrage a été assurée par l´entreprise aixoise Léon Grosse. C’est le ferblantier de M. Schnetzler-Bauer, de Vevey, qui a réalisé la coupole en zinc estampe qui surplombera le bâtiment.

En 2006, pendant le deuxième mandat de Marc Francina (maire depuis 1995), les thermes d’Evian-les-bains changent de nom. Ils deviennent le Palais Lumière. Leur aménagement est confié aux architectes Michel Spitz et François Chatillon. Désormais, un nouveau lieu consacré à des évènements culturels est ouvert à Evian.

Le Palais Lumière accueille des expositions et des congrès. La Médiathèque municipale a été installée côté rue du port.

Le Palais Lumière, par une promenade de drone

A propos de l'auteur

Cité d'Evian est un projet rédactionnel de médiation citoyenne. Il est conçu dans une démarche contributive de développement des initiatives et des projets, visant à concilier objectifs économiques et mieux vivre ensemble.

Réagir