Michel Pittaco, président de l’association du voilier la Savoie

0

Quelle aventure que ce voilier, La Savoie ! Michel Pittaco, président de l’association du voilier la Savoie, a invité Cité d’Evian et Agnès Tavel, conseillère municipale, à visiter le chantier de restauration de la plus célèbre barque de France. L’enthousiasme est là, une détermination indispensable pour mener ce projet invraisemblable.

Le voilier « La Savoie » est une carte postale du tourisme évianais

Michel et Hélène nous ont guidé. Michel raconte qu’il a été l’un des fondateurs de l’association de reconstruction de ce bateau dont le modèle servait à transporter les pierres de Meillerie jusqu’en Suisse. Il était là au tout début. Il raconte comment il est devenu président, en se faisant forcer la main. Certes, n’empêche que s’il refuse l’étiquette d’entrepreneur, le voilà face à un authentique défi qu’il conduit avec un grand savoir-faire : le fabuleux chantier doit se terminer mi-mars. Aucun superlatif n’est de trop : extraordinaire, incroyable, bluffant, merveilleux… De quoi faire rêver. Le chantier est une chose, l’histoire du chantier va avec. Imaginez un instant, l’affaire est en or : plus d’1,5 million d’€. Pour bien boucler le financement, il faut encore 300 milles €. Au bas mot, 150.000 € fin mars. Et les fonds de cales ont été faits. C’est un nouvel appel qui est lancé.

La barque est devenue une carte postale touristique liée à Evian. Le maire, Marc Francina, très impliqué dans le projet, s’est engagé à apporter le soutien financier nécessaire de la part de la municipalité. Sa subvention sera-t-elle suffisante ?

Par ce froid samedi, nous avons parcouru l’un des monuments emblèmatiques de la rive française du lac, le plus grand bateau à voiles latines navigant dans le monde, la plus grande des « Barques du Léman », reconnu « Bateau d’intérêt Patrimonial » par la Fondation du Patrimoine Maritime et Fluvial. Je vous l’ai dit, pas d’économie de superlatifs.

Votre entreprise peut apporter son obole. Rendez-vous sur le site de la fondation du patrimoine pour faire un don. En attendant, voici quelques clichés pour vous donner une idée du chantier.

 

Le précédent article que j’ai publié sur Cité d’Evian interpellait déjà ceux qui peuvent mettre la main à la poche pour soutenir cette initiative. Il faut encore des sous pour payer les travaux à venir. Les caisses ne se remplissent pas suffisamment. D’évidence, il va falloir qu’un nouveau projet sorte après cette première restauration, parce que d’autres suivront et l’esprit d’entreprise doit relayer la démarche associative. Après vingt ans d’histoire, l’aventure ne fait que commencer.

Alors, création d’une société ou d’une coopérative ? Le président de l’association fait ce constat : quelque chose de nouveau doit relancer La Savoie. Il imagine que les collectivités territoriales environnantes pourraient devenir propriétaire de ce chef d’oeuvre trop souvent menacé.

Le président est aussi capitaine. Il lance aussi un appel à ceux qui ont envie de faire de la voile. « Devenir équipier, c’est possible. On forme directement sur le bateau. » Pour devenir équipier, un formulaire en ligne est à remplir.

En attendant, des fonds sont nécessaires. A ce jour, 7 février 2015, le compteur est à 18.560€ de don.  N’hésitez pas à faire grimper le compteur en cliquant sur ce lien.

A propos de l'auteur

Initiateur de la médiation professionnelle et du droit à la médiation, auteur de Pratique de la médiation professionnelle (ed. ESF) ; Et tu deviendras médiateur et peut-être philisophe (ed. Médiateur) ; Code de la médiation (ed.Médiateur)

Réagir