Sauver La Savoie des eaux

1

La barque La Savoie est encore menacée de disparaître. Classé bateau d’intérêt patrimonial depuis 2011, cette reconstruction récente risque de passer par le fond. Il faut quelques centaines de milliers d’euro pour collemater tout ça. L’association Mémoire du Léman qui en assure la gestion depuis sa reconstruction lance un nouvel appel à l’aide. Elle est à la recherche d’un montant total d’1.600.000 €. Le pays d’Evian et le conseil général de Haute-Savoie nous font savoir qu’ils se sont engagés à hauteur de 200 000 € chacun.

Cette majestueuse barque dont les voiles la font ressembler à un étonnant oiseau blanc, est une reproduction d’une barque construite en 1876, sur les chantiers de la Belote à Genève. Côté suisse, d’ailleurs, deux barques du même genre : La Violette rebaptisée La Vaudoise, navigue toujours pour les touristes, et La Neptune. L’original de la Savoie a navigué, quant à elle, jusqu’en 1950 puis ce fut la fin de l’usage des barques du Léman.

Fin des années 1980, début 1990, un savoyard, Christian Fernex (devenu en 2014 directeur de l’école des Hauts d’Evian) a eu l’idée de créer une reproduction de la barque. Un chantier ambitieux. Il la voulait à l’identique de la barque du XIX° siècle. Longue de 35 mètres et large de 8 mètres, avec 300 m2, une capacité de 200 tonnes. A l’époque, l’usage de cette barque est pour le transport de marchandise, et transporter des pierres de Meillerie en Suisse. Ces pierres se retrouvent dans la construction de l’immeuble de la Société des Nations à Genève (1931). Maintenant, son usage est de balader le promeneur. D’ailleurs, sur cette première période, les Evianais n’en ont guère profité. Avec une nostalgie entendue, ils ont admiré la célèbre barque au loin… Avec la misère qui vient de s’y coller, si l’argent n’est pas collecté, ils risquent de ne plus embarquer sur les planches rebondies de cette extraordinaire évocation du passé.

Au début du XX° siècle, quelques 66 bateaux naviguaient régulièrement sur le Léman pour effectuer les transports. Le trafic sur le Léman fut intense entre 1890 et 1910. En 1895, Genève a accueilli 720 cargaisons de 75 à 100 mètres cubes de pierres chacune. Parfois, le manque de vent transformait les équipiers en « véritables bagnards » qui devaient utiliser le naviot, petit canot accroché à l’embarcation, pour la remorquer à la rame. C’était les conditions d’utilisation de cette barque.

La reconstruction

L’ idée a été lancée par Christian Fernex,un enseignant d’Evian, devenu directeur d’école en 2014. Elle est l’oeuvre d’une association « Mémoire du Léman » commencée en 1997 sur le port de Thonon. Après une première période qui s’est terminée par la faillite de l’entreprise principale, une mobilisation des partenaires a permis de relancer le projet. La famille Jacquier, avec les archives préservées du chantier de construction des barques du Léman du Locum à Meillerie qui appartenait à leur aïeul, a fourni les documents techniques, les gabarits et les outils. En 1999, une équipe de charpentiers-marins bretons est venue apporter son savoir-faire.

Depuis le 11 juin 2000, la majestueuse barque La Savoie flotte sur le Léman, avec Evian comme port d’attache, sept équipiers pour hisser la grande voile. Sa vitesse par grand vent de la Savoie peut atteindre 20 km/heure.

Appel au sauvetage

La barque La Savoie doit être sauvée une nouvelle fois en 2014.

Les plans

Pour reconstruire la barque de Savoie, une recherche a été effectuée pour en retrouver les plans et les matériaux utilisés. Différents bois ont du être trouvés pour la quille, la proue, les membrures, etc…

Les coque et contre coque

les Aiguilles du Queyras ont fourni les pièces de mélèzes, un bois gras et imputrescible, qui glisse sur l’eau, longues d’au moins 20m pour assurer la rigidité de la barque.

Les membrures

Le chêne ronceux des 62 membrures de la coque sont en chêne provient de la forêt de Messery.

La quille

Pour choisir le sapin destiné à la quille, au XIX°, les chantiers navals du Léman allaient dans la vallée de Joux. Pour la reconstruction en 1995, la commune du Sentier a donné un sapin président. Le sapin avait plus de 180 ans et était d’une hauteur de 47 m, son diamètre était d’1,70 m. La quille qui a été réalisée est de 27 m de long.

Le gouvernail

Le chêne du gouvernail provient des forêts de Ripaille et de Messery.

La barre

La barre est en chataignier d’Orcier.

Les antennes

Elles sont fragiles et sont fabriquées avec de l’épicéa. Elles sont longues de 32 m avec 40 cm de diamètre à la base. Ces bois de la forêt du Recardet ont été offerts par la commune de Chatel.

Les mâts

Les deux mats sont en mélèze, d’une hauteur de 17 m et proviennent de la forêt Marine d’Oulx en Italie.

La proue

Le Domaine de Ripaille a offert un chêne rouge

L’ameublement intérieur

Il est réalisé en châtaigner. L’odeur de ce bois éloigne les insectes, les mouches, les araignées.

Le calfatage

L’étanchéité de la coque est assurée par de la filasse tressée. A l’époque, elle était réalisée entre chaque bordée avec de la fibre d’écorce de tilleul tressée qui était trempée dans du goudron.

Les soutiens, sponsors, financeurs

  • L’Union mutualiste de Haute-Savoie
  • Crédit Agricole de Thonon,
  • Crédit Agricole des Savoies
  • Fondation des pays de France (Crédit Agricole)
  • Evian-les-bains
  • Magasins Mutoptic

Association Mémoire du Léman – Barque « La Savoie »

Promotion de cette barque classée « Intérêt patrimonial »
Coordonnées
1, place du Port de Commerce – 74500 Evian.
Tel. 06 86 49 05 45
Courriel : b.lasavoie@wanadoo.fr
Président : Michel Pittaco
Tel. 06 61 03 41 36.
Cotisations : Equipier : 30 € / Equipiers couple : 50 €
Renseignements et inscriptions
Tel. 0686490545 et sur place de 9h-12h et 14h-19h
Entraînements
Mardis à partir de 19h sur la barque en saison d’avril/ septembre et en salle le reste de l’année. Navigations à la voile lors des entraînements et lors des sorties de la barque avec des clients.

Pour participer au sauvetage de ce bateau, prenez contact avec l’association Mémoire du Léman

A propos de l'auteur

Initiateur de la médiation professionnelle et du droit à la médiation, auteur de Pratique de la médiation professionnelle (ed. ESF) ; Et tu deviendras médiateur et peut-être philisophe (ed. Médiateur) ; Code de la médiation (ed.Médiateur)