Elections municipales 2020

0

Pour qui allez-vous voter les 15 et 22 mars 2020 ? Feriez-vous partie de ceux qui savent très bien quel candidat est porteur de votre idéal social ? Soyons réaliste : serait-ce une société de paix, de sécurité, de tranquillité ? Certes, un idéal commun, mais dont les chemins ne semblent pas être les mêmes pour tout le monde.

Certes, dès lors que nous sommes tranquille, c’est bon.

Vous souhaitez que ça continue comme c’est ?

Et si c’est possible que ce soit un peu mieux, ça sera parfait ? Alors, vous pouvez vous dire que le meilleur choix c’est de continuer comme ça. Mais rien n’est sûr. A continuer à faire de la même chose, ce n’est pas préserver les acquis et les faire fructifier. Et les discours démagogiques, flatteurs, jouant sur l’identité collective, sur la sécurité, ça a conduit en quelques décennies de nombreuses sociétés dans les murs des privations de liberté.

Certes, quand vous ne savez pas, vous déléguez. Vous cherchez à voter pour des gens compétents et vous vous consacrez aux choses que vous savez faire. Mais si on vous demande comment vous êtes sûrs d’être de bons recruteurs, la question vous apparaît plutôt impertinente. C’est vrai. Alors, ne lâchez rien. La citoyenneté n’est pas une affaire de circonstances ; c’est une continuité. La participation est la meilleure garantie d’une bonne gestion.

A titre d’information utile, voici le bilan officiel d’Evian-les-bains en matière d’économie :

20 minutes

Sources des données publiées

  • le taux de chômage est de 15,4 % alors que la moyenne sur le 4e trimestre 2013 était de 9,8 % de la population active en France.
  • Évian-les-Bains a également 956 entreprises.
  • Le taux de pauvreté atteint 11 %.
  • Évian-les-Bains comporte 66 % de foyers imposables, quand 52,3 % des ménages ont payé l’impôt sur le revenu en 2013.

La médiation est cette interpellation citoyenne : la « res-publica » c’est la « chose publique », une affaire de tous. Le mandat politique n’est pas un chèque en blanc. C’est à vous de la faire vivre.

Et n’oubliez pas, la richesse de notre existence est la promotion de la nature qui nous entoure, pas la fiction du monde économique qui n’est qu’un moyen.

Merci Matisse de ce moment d’inspiration

 

A propos de l'auteur

Initiateur de la médiation professionnelle et du droit à la médiation, auteur de Pratique de la médiation professionnelle (ed. ESF) ; Et tu deviendras médiateur et peut-être philisophe (ed. Médiateur) ; Code de la médiation (ed.Médiateur)

Réagir

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.